Archives pour la catégorie A lire

Le pays au soleil levant

J’aime le Japon, ce pays incroyable,

Ses paysages tout simplement bouleversants

Ce nouveau monde, je le trouve très amusant

Son architecture, modeste et remarquable

 

Une langue et un parlé surprenants, surtout

Une écriture complexe, élégante pourtant

Si difficile à apprendre, je suis partant !

Malgré les complexités, je reste debout…

 

J’apprécie la culture nippone, extraordinaire !

Pour ses différences, mangas, gastronomie.

Tout ça, impressionnant et si peu ordinaire

 

En conclusion, ce Japon connu de tous

Il devient si vieux, et sa lame de Katana

Rouillée et vieillie avec le temps, elle s’émousse

 

Kealan Wagner, Le Japon, 2021

Tape m’en 5, la suite

Voici les trois autres textes écrits par les élèves de Première SN dans le cadre du projet « Tape m’en 5 » mené en novembre. Cinq mots obligatoires (robinet, piment, fredonner, patio, proche )  et un thème , la SURPRISE !

 

L’ETONNEMENT

Le 23 novembre 2021, c’était l’anniversaire de Quentin. En ce soir d’automne, alors qu’il rentrait chez lui après une lourde journée de travail, il prit son smartphone et décida d’envoyer un snap à ses amis, mais personne ne lui répondit.

Continuer la lecture de Tape m’en 5, la suite

Une histoire à partir d’un tableau: « Nighthawks » d’Edward Hopper

Hopper nighthawks

Comme tous les vendredis soirs, brillent dans une rue new-yorkaise les néons d’un bar à l’atmosphère étrange.
Son patron, âgé d’une quarantaine d’années, a déjà eu une vie bien remplie. Champion de base-ball, il a été mobilisé en 1944 pour participer à l’opération Overlord du 6 juin sur les plages normandes de France. Il est revenu au pays vivant…mais boiteux ! Du coup, il a repris le bar de son oncle Tony Corleone, un mafieux influent de la pègre de Little Italy.

Continuer la lecture de Une histoire à partir d’un tableau: « Nighthawks » d’Edward Hopper

Candide au XXI° siècle

Les élèves de 1 TCI ont étudié le conte philosophique de Voltaire « Candide ».Puis ils ont imaginé que Candide découvrait notre monde actuel avec son regard naïf, et dialoguait avec Pangloss, perpétuel optimiste. Leurs écrits dénoncent de cette manière ce qui les choque à notre époque …

Candide arriva dans cette magnifique ville à la teinte noirâtre de Paris afin de rendre visite à son cher Pangloss qui, de par son excellent souffle de sportif, se retrouvait à l’hôpital suite à une crise d’asthme.
« -Bonjour Pangloss ! Comment allez-vous ?
-Je vais bien, comme toujours, tout est au mieux !
-Si tout est au mieux, pourquoi êtes-vous dans
ce lit d’hôpital ?
-Et bien car je ne suis pas habitué au génial fonctionnement de cette ville »

Continuer la lecture de Candide au XXI° siècle

Le coin des écrivains …

Voici le début d’une nouvelle écrite par Louis, un élève de seconde bac pro MV. Mystère et suspense sont au rendez-vous … Bonne lecture !

CHAPITRE 1 – L’ARRIVEE

Un jour, j’étais dans ma voiture sur un chemin de campagne. Il faisait beau, il n’y avait pas de vent. La température variait entre 20° et 22°. En arrivant à la maison de ma grand-mère, le voisin me salua bizarrement. J’étais parti vivre dans la maison de ma grand-mère car elle était décédée depuis peu. Dès l’arrivée, ma chienne courut vers la porte. Elle avait flairé une piste dans la maison mais je n’ai pas pu savoir ce que c’était. La première journée se déroula très bien.

A la tombée de la nuit, je partis au lit. D’un coup, la lumière s’éteignit. Bien-sûr, il n’y avait plus d’essence dans le groupe électrogène. Je m’endormis sans lumière. En plein milieu de la nuit, un gros bruit dans la cuisine me réveilla brusquement. Je pris ma lampe et descendit voir. Dans la cuisine il n’y avait personne, comme dans les autres pièces d’ailleurs. Mais derrière la table, un pot en verre était cassé. Je balayai et au moment de retourner au lit, j’aperçus le voisin dans le jardin. J’essayai de lui parler à plusieurs reprises mais tout cela resta sans réponse. Je remontai eu lit et me rendormis.

Continuer la lecture de Le coin des écrivains …

Des fables pour dénoncer les discriminations

Au cours de ce début d’année scolaire, les élèves de première TCI et première TU ont participé à un projet d’écriture supervisé par leur professeur de français.
Les élèves ont chacun écrit une fable qui dénonce un fait d’actualité en racontant une histoire mettant en scène des animaux. Ces fables contiennent chacune une morale. Quatre fables seulement ont été publiées dans le journal papier ,après vote des élèves. Retrouvez  ici ces quatre fables lauréates suivies de toutes les autres.

L’HIPPOPOTAME ET L’ECUREUIL

Dans la vie, le gabarit ne définit pas la force.
Un hippopotame nommé El Diablo était un excellent catcheur
Et un écureuil nommé Carlos qui ne faisait pas peur
Le petit rongeur aussi était catcheur
Mais personne ne le craignait.
Afin de faire grimper sa crédibilité,
Carlos défia le champion dans un combat sans pitié.
El Diablo accepta avec la certitude qu’il allait gagner.
Le combat débuta .
Le favori, lourd, lent, attaqua …
Tandis que le fin et rapide animal esquiva.
Pris de fatigue par l’intensité du combat,
Son coeur le lâcha !
La montagne de muscles s’écroula.
L’écureuil, lui, à peine essouflé, cria
« La force ne vient pas des muscles !
Elle vient de la manière dont on utilise nos faiblesses ! »

Au final, le plus petit l’emporta
Et toute la jungle le respecta
C’est dommage de devoir faire un combat
Pour que l’on ne nous méprise pas
Yohann Pascault, 1 TCI

Continuer la lecture de Des fables pour dénoncer les discriminations