Archives pour la catégorie A lire

Le coin des poètes

LA MUSE EGAREE…

Café des poètes, vendredi en soirée,
Le vers sur les lèvres, la muse enfumée.
Les robes bariolées, blondes ou bien brunes,
Finiront la soirée, couchées sous la lune.

Un endroit magique, lieu d’inspiration,
Où parfois les plumes racontent les passions.
Le coude sur l’étain, côtoie le zinc du bar,
Où amants et amis échangent des regards.

Rumeurs sur les bouches, piano en sourdine,
Décors très chaleureux, un beau couple dîne.
Elle à l’air heureuse, lui est mal à l’aise,
Il ne m’en faut pas plus, je sens le malaise.

Les mots courent déjà, marquant la feuille nue,
L’idée d’une rupture, ma prose est émue.
Son visage blêmit, fugue du grimage,
Genèse d’une larme, prémices d’orage.

Café des poètes, se mélangent les vies,
Promesses de peut-être, ou début des soucis.
Griffonnage de maux que l’encre dénonce,
Guettant l’adultère de ceux qui renoncent.

Vendredi s’étiole dans l’ombre de la nuit,
Les verres se vident, l’ivresse s’amplifie.
Les voix moins discrètes oublient la prudence,
Les brèves de comptoir pimentent l’ambiance.

Regard sur ce couple, griffures annoncées,
Finalement rieur, les larmes effacées,
Je le croyais sans coeur, il voulait l’épouser,
J’ai perdu le fil, ma muse s’est égarée.

Un élève du lycée J Monnet

Belwood mushrooms: une nouvelle fantastique

champignons visualhunt laurentfiol

Le 13 novembre:
Par ce beau matin ensoleillé mais humide, je me rends pour cueillir des champignons dans la forêt de Belwood . C’est une grande forêt dans laquelle je me rendais quand j’étais petit accompagné de mon père. Elle n’a vraiment pas changé…toujours ce vent glacial qui me glace le sang et cette brume qui m’empêche de voir à cinq mètres devant moi.
Dans l’après-midi, je me rends dans la pharmacie du Caoulet pour me rassurer. Les champignons sont-ils comestibles ? Le pharmacien Sylvain Ropil me rassure en me disant que je peux les manger les yeux fermés. En rentrant de la pharmacie, je me presse de rentrer chez moi pour les préparer et je les déguste avec une omelette et quelques feuilles de salade. Un vrai régal !

Continuer la lecture de Belwood mushrooms: une nouvelle fantastique

Dan Machi, la légende des Familias

Manga, seinen de 13 tomes minimum (en cours de publication)

dan machi manga news

Bell Cranel, un jeune aventurier, se fait attaquer par un monstre trop fort pour lui. Heureusement, la belle Aiz Wallenstein, la meilleure épéiste du royaume, lui sauve la vie. Bell tombe amoureux d’elle, et pour se montrer digne d’elle, il espère devenir le meilleur combattant.
Pour cela, il peut compter sur le soutien de Hestia, la déesse de sa guilde, ou Familia.
J’ai aimé ce manga parce que c’est un manga de combats d’épée stylés et aussi car les personnages évoluent et changent de niveau, comme dans un jeu vidéo RPG (Rôle Play Game)

Pablo et Florent

Nouveauté des Incorruptibles: Sous la même étoile

Sous la même étoile: trois coeurs à l’unisson, roman de Kelley York

sous la meme site songedunenuitdete com

C’est l’histoire de Hunter et sa demi-soeur Ashlin. Ils décident de prendre une année sabatique ensemble chez leur père. C’est là que Chance va changer leur vie. Ce garçon avec qui ils passaient leurs étés étant enfants va les fasciner d’une toute autre manière qu’avant. En grandissant, les sentiments changent. C’est l’histoire d’un amour fort qui dissimule une vérité bien plus noire. Une histoire palpitante et une fin particulière.

Seven deadly sins

Animé, 24 épisodes

Tout commence par la fuite d’une princesse qui doit quitter son palais sous la menace d’un complot. Elle part à la recherche des fameux Chevaliers Seven qui pourront l’aider à sauver son royaume.
Parmi ces sept chevaliers, il y a Meliadas, dragon de la colère, chef de cette équipe ; Ban, le renard de l’avarice ; Diane, serpent de l’envie ; King, grizzly de la paresse …
Nous aimons cette série d’animés car les combats sont alléchants, le dessin est bien représentatif du manga (avec son aspect assez rond) et l’histoire, dans le style médiéval-fantasy, est palpitante.

Florent, Laurent et Dorian

seven d sins

Le Horla …

Un texte écrit par une élève de Première du lycée dans le cadre de l’étude du Horla, la nouvelle de Guy de Maupassant

11 septembre

J’ai tout perdu, ma maison, mes domestiques, mon beau jardin, les discussions et la sympathie des gens et surtout… mon esprit ou ma conscience, enfin je ne sais pas, je ne sais plus.

Je peux dormir dans une maisonnette que j’avais achetée il y a très longtemps, quand j’étais jeune et je ne l’avais jamais vendue !

Continuer la lecture de Le Horla …