Le coin des écrivains …

Voici le début d’une nouvelle écrite par Louis, un élève de seconde bac pro MV. Mystère et suspense sont au rendez-vous … Bonne lecture !

CHAPITRE 1 – L’ARRIVEE

Un jour, j’étais dans ma voiture sur un chemin de campagne. Il faisait beau, il n’y avait pas de vent. La température variait entre 20° et 22°. En arrivant à la maison de ma grand-mère, le voisin me salua bizarrement. J’étais parti vivre dans la maison de ma grand-mère car elle était décédée depuis peu. Dès l’arrivée, ma chienne courut vers la porte. Elle avait flairé une piste dans la maison mais je n’ai pas pu savoir ce que c’était. La première journée se déroula très bien.

A la tombée de la nuit, je partis au lit. D’un coup, la lumière s’éteignit. Bien-sûr, il n’y avait plus d’essence dans le groupe électrogène. Je m’endormis sans lumière. En plein milieu de la nuit, un gros bruit dans la cuisine me réveilla brusquement. Je pris ma lampe et descendit voir. Dans la cuisine il n’y avait personne, comme dans les autres pièces d’ailleurs. Mais derrière la table, un pot en verre était cassé. Je balayai et au moment de retourner au lit, j’aperçus le voisin dans le jardin. J’essayai de lui parler à plusieurs reprises mais tout cela resta sans réponse. Je remontai eu lit et me rendormis.

En arrivant à la maison, je préparai le repas et je mangeai. Après ce repas, je marchai jusqu’au garage, ouvris la porte, sortis la tondeuse et allai dans le jardin. Au bout de quatre heures de travail, j’arrêtai. Je remontai la tondeuse dans le garage quand je vis le voisin dans le champ à côté de chez moi. Comme la veille, j’essayai de lui parler mais toujours aucune réponse. Je le trouvais très bizarre …

CHAPITRE 2 – LE FICHIER

C’était en fin d’après-midi, j’étais dans mon salon, sur un fauteuil, à lire un livre en écoutant ma musique en boucle (Euphonik: Elise; Bhale Bacce crew: Oh policier; VII: Infréquentable …). Tout à coup, j’entendis un gros bruit provenant de ma chambre. Je montai et remarquai que mon ordinateur était tombé. Je le remis sur mon bureau et l’allumai pour voir s’il n’était pas cassé. Tous les fichiers avaient été mis dans la corbeille mais il y avait un fichier audio qui s’ajouta devant mes yeux sur mon écran: c’était un gémissement de cochon …

Ne sachant pas ce que cela faisait ici, je le supprimai sur le champ, mais il revint. Je pris ma voiture et allai chez un informaticien pour lui demander de supprimer ce fichier audio. Une fois arrivé sur place, je lui expliquai mon poème et lui confiai mon ordinateur. Au bout de trente minutes d’attente, il me dit que le fichier ne pouvait pas être supprimé ou alors il fallait ré-initialiser mon ordinateur et dans ce cas tous les autres fichiers qui avaient été placés dans la corbeille seraient perdus. Je lui demandai de remettre à zéro et il le fit, mais après cela le fichier audio était toujours stocké sur mon disque dur. « Impossible de le supprimer ! Je ne comprends pas … Le mieux est que vous changiez d’ordinateur Monsieur » me dit-il.

Déçu, je rentrai chez moi.

Retrouvez la suite de ce texte dans le prochain numéro du Ptit Foulex (avril-mai 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *