Shining, 37 ans plus tard et toujours pas une ride !

 Le lundi 13 mars, la classe de 2 SN s’est rendue aux Montreurs d’images à Agen pour y visionner le film « Shining » qui fait partie du projet « Lycéens au cinéma ». Ce dernier est le meilleur pour nous.

shining 3 amazon

image: site amazon.fr

Un hiver avec les Torrance

Jack Torrance, gardien d’un hôtel de montagne fermé durant l’hiver, sa femme Wendy et son fils Danny, s’apprêtent à vivre de longs mois en autarcie. Danny, qui possède un don de médium, appelé « Le Shining », est effrayé à l’idée de vivre dans ce lieu, marqué par de terribles événements…

Nos impressions : film stupéfiant !

Nos impressions ont été plutôt positives sur ce film. Nous avons trouvé que les acteurs incarnaient bien leurs personnages surtout Jack Nicholson, l’acteur principal. Il en fait des tonnes et on adore! L’exagération des émotions qu’il ressent lui font parfaitement intégrer son rôle de fou à lier.

On a également apprécié le jeu de rôle de Wendy lorsqu’elle enferme Jack dans la chambre froide ou quand elle est terrorisée dans la salle de bains. Ce qui est aussi très surprenant dans ce film, c’est le silence pesant ou la musique oppressante aux moments « intenses » comme quand Danny a des visions du passé. Enfin, il y a même des passages que nous avons trouvé drôles, par exemple la mort de Jack dans le labyrinthe avec le gros plan sur sa tête congelée…Son expression si particulière nous a fait rire !

Entrevue avec le projectionniste Pierre Dupont, des éclairages nouveaux…

Pierre Dupont qui nous a accueillis au cinéma est venu au lycée pour nous parler des différentes techniques de tournage et nous donner des détails sur le jeu des acteurs. Il nous a par exemple expliqué que pour certaines scènes, comme celle de l’escalier, on avait utilisé un harnais et un chariot à roues pour éviter tout mouvement brusque. Pour ce qui est des personnages, il nous a dit que le rôle de la femme de Jack, Wendy, était particulièrement difficile à jouer. Le réalisateur savait que s’il voulait qu’elle soit parfaite dans le rôle, il fallait qu’elle soit réellement perturbée. Il a donc fait en sorte qu’elle travaille beaucoup pour être proche de cet état de folie !!!

La classe de 2 SN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *