Le-Horla

Le Horla …

Un texte écrit par une élève de Première du lycée dans le cadre de l’étude du Horla, la nouvelle de Guy de Maupassant

11 septembre

J’ai tout perdu, ma maison, mes domestiques, mon beau jardin, les discussions et la sympathie des gens et surtout… mon esprit ou ma conscience, enfin je ne sais pas, je ne sais plus.

Je peux dormir dans une maisonnette que j’avais achetée il y a très longtemps, quand j’étais jeune et je ne l’avais jamais vendue !

12 septembre

J’ai emménagé ou plutôt rangé et nettoyé juste l’endroit puisque tout était poussiéreux dans mon ancienne demeure. Je me sens bien à cet endroit, cela me rappelle de bons souvenirs et c’est bien placé car situé juste à côté d’une forêt.

13 septembre

Cette nuit, il est revenu… Le Horla. Je ne sais plus quoi faire ! Que dois-je faire ? Je n’ai pas le courage de me tuer, je suis assez courageux pour essayer de le combattre mais pas assez pour le tuer et si je le tue je pars aussi avec lui. Alors, quand est-ce que je m’en débarrasserai vraiment ?

Il est revenu dans mes cauchemars et cette fois-ci, il ne m’étranglait pas, il m’étouffait avec mon oreiller et quand je me suis levé, ma chaise bougea puis je sentis un courant d’air : il s’était enfui par la fenêtre.

15 septembre

Je l’ai étranglé, oui j’ai réussi ! C’est vrai que j’avais tenté de le tuer plusieurs fois mais je n’y étais jamais parvenu jusqu’à aujourd’hui. C’était merveilleux, j’ai assouvi mon désir, enfin ! Quand je l’ai emmené vers le miroir, il s’est vu, en train de s’étrangler tout seul et il a compris avec des yeux terrifiés que le monstre, depuis le début, c’était lui. Le Horla, c’est son esprit, c’est moi .

Signé Le Horla

(Image: Couverture de l’album aux éditions Milan, issue du site fnac.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *